Règles – Le quiz n°51

1. Vous retrouvez une balle en mauvaise posture que vous pensez être la vôtre. Vous vous mettez à l’adresse pour jouer et faîtes un air shot sur cette balle. Vous vous rendez alors compte que ce n’est pas votre balle. Vous êtes soulagé car le coup ne compte pas et vous n’écopez d’aucune pénalité.

Faux. Selon la Règle 6.3c(1), lorsqu’un joueur joue un coup sur une mauvaise balle, il doit corriger son erreur en jouant la balle d’origine comme elle repose ou en se dégageant selon les Règles. Et effectivement le coup ou les coups joués sur cette mauvaise balle, jusqu’à ce que le joueur corrige son erreur, ne comptent pas. En revanche, pour avoir joué un coup sur une mauvaise balle, et un air shot est considéré comme un coup puisque l’intention était là, le joueur encourt la pénalité générale, à savoir deux coups.

2. Votre balle est à 3 mètres de l’entrée du green et celle d’un autre joueur du groupe est à deux mètres sur votre ligne de jeu. C’est donc à vous de jouer mais vous voyez alors l’autre joueur aller marquer sa balle, en prenant bien soin de ne pas la nettoyer et en vous expliquant qu’il la relève pour ne pas vous gêner. Vous lui répondez que vous ne lui aviez rien demandé, qu’il n’en a donc pas le droit et qu’il doit être pénalisé…

Vrai. Comme le stipule la Règle 15.3b(2), un joueur n’est pas autorisé à relever sa balle simplement parce qu’il estime que celle-ci pourrait gêner le jeu d’un autre joueur. Si le joueur relève sa balle, ailleurs que sur le green, sans avoir été requis de le faire par un autre joueur, il encourt un coup de pénalité. Par ailleurs, un joueur, dont la balle gêne le jeu d’un autre joueur, ne peut pas refuser de la relever si on le lui demande, ou alors, mais uniquement en stroke-play, il peut décider de jouer en premier !

3. En match-play, vous concédez un trou à votre adversaire mais avant de prendre le départ suivant, vous prenez conscience que ce dernier a joué un coup d’un mauvais endroit. Vous pouvez revendiquer le gain du trou malgré votre concession.

Vrai. Le joueur est autorisé à demander une décision de l’arbitre ou du Comité, dès lors qu’il a pris connaissance des faits, selon la Règle 20.1b (2). Si l’adversaire a enfreint la Règle 3.2d(1) (en donnant un nombre de coups réalisés inexact) ou la Règle 3.2d(2) (en omettant d’informer le joueur d’une pénalité), et à condition que la réclamation ait lieu dans les délais, dans notre cas, avant le départ du trou suivant, alors le gain du trou sera inversé.

4. Sur le green, en stroke-play, vous vous rendez compte que votre putt va être un peu court. Vous n’attendez pas que la balle soit totalement arrêtée et à 10 centimètres du trou, vous la poussez dedans pour terminer. Vous n’avez enfreint aucune Règle.

Faux. Le joueur n’a ici pas le droit de jouer une balle en mouvement, c’est-à-dire lorsqu’elle n’est pas au repos sur un emplacement, comme le dit la Règle 10.1d. Le coup du joueur compte et il doit rajouter deux coups de pénalité à son score.

L’article Règles – Le quiz n°51 est apparu en premier sur Golf Magazine.

Laisser un commentaire